Enfant précoce, un challenge pour la famille !

Douance, précocité, surdouement… Si vous avez un enfant précoce, vous connaissez forcément ces termes issus de la psychologie. Depuis quelques années, nos connaissances sur le sujet ont fait un bond. Pourtant, il subsiste encore des idées reçues à leur encontre. Les enfants précoces sont encore loin d’être intégrés pleinement à la société. Beaucoup de parents se demandent comment les aider à mieux vivre leur différence.

Aujourd’hui je suis tombé sur la rediffusion d’une émission de radio qui m’a particulièrement intéressé. Il s’agit de l’émission “La tête au carré” de Mathieu Vidard (sur France Inter) qui invitait la psychologue et conférencière Arielle Adda. Cette émission avait pour but de démystifier ce thème tout en apportant des pistes d’accompagnement pour les parents.

1/ Arielle Adda

Arielle Adda est une spécialiste des “hauts potentiels”, enfants mais aussi adultes. En effet, certains découvrent tardivement leur capacité au-dessus de la moyenne. Cette prise de conscience donne un éclairage particulier à de nombreux événements de leur vie personnelle, affective et professionnelle. Arielle Adda a longtemps publié dans le journal de l’association Mensa France (de 1977 à 1998).

Mensa est une association internationale qui a pour vocation de rassembler les 2% les plus “intelligents” de la planète. Par cette fédération, l’association entend promouvoir la paix et la recherche, notamment sur la nature. Madame Adda exerce aujourd’hui en cabinet afin de conseiller adultes, parents et enfants face à ce défi que représente souvent la précocité.

2/ C’est quoi un enfant précoce ?

De nombreux parents se demandent si leur enfant ne serait pas en avance par rapport à ses camarades. Il existe, c’est vrai, des signes qui peuvent alerter sur ce phénomène : votre enfant marche très tôt, il est vraiment très éveillé ou développe un langage complexe. On dit que les premières années de vie sont cruciales pour le diagnostique. Toutefois, le seul moyen de confirmer ses soupçons est de faire un test chez un psychologue. Les tests de QI, par exemple, offrent une grille de lecture du niveau d’abstraction et de logique de la personne. Ils peuvent être passés à tout moment de la vie.

L’avance cognitive développée chez ces enfants peut se muer en difficulté sociale, affective et relationnelle. Nous connaissons tous des parents affolés ou désemparés face à la particularité de leur enfant surdoué. Alors que cela devrait être vécu comme une chance et une occasion inouïe de développement, la précocité engendre souvent de nombreuses difficultés pour l’enfant et ses parents.

Ne pas faire fausse route…

3/ 3×8=21 !

Contrairement aux clichés parfois véhiculés par les films ou les médias, les enfants (ou les adultes) précoces ne sont pas des “singes savants”. Ne confondons pas avec certains troubles autistiques type “Forest Gump”. Arielle Adda les décrit plutôt comme des êtres sensibles. Ils peuvent, malgré leur étiquette de surdoué, flotter en calcul mental par exemple.

Les enfants précoces ne sont pas des bêtes de foire !

Ils adorent généralement la conversation avec des adultes ou des plus “savants” qu’eux. Cela les nourrit intellectuellement. Ils aiment les recherches et peuvent passer des heures, des jours à creuser un thème qui les passionne. Ces enfants ont une grande capacité à devenir des spécialistes d’un sujet pointu. Vous reconnaissez votre enfant dans cette description alors même que ses résultats scolaires ne sont pas forcément bons ?

4/ La société de la performance moyenne

Notre système éducatif ne tolère que les enfants moyens. Tous ceux qui s’éloignent trop de cette moyenne sont rejetés tôt ou tard. Je trouve étonnant de donner une image de l’école comme d’un lieu de compétition alors que les plus intelligents d’entre nous s’y sentent si mal… La compétition n’a court en fait qu’entre une frange restreinte d’individus dans la norme. On n’y encourage pas l’excellence, la stimulation intellectuelle et encore moins l’émulation.

Pour vivre heureux, faut-il vivre dans “la moyenne” ?…

Voici l’écueil majeur pour les enfants surdoués dans le système scolaire… Ils sont capables par exemple de lire et écouter un cours en même temps. Cela, on le comprend, déstabilise les professeurs. L’enfant se réfugie alors dans un mode de communication défensif voire parfois insolent et arrogant. Certains interrompent le cours en permanence pour apporter leur précision, relever un détail inexact ou simplement faire usage de leur art oratoire. Ils s’installent alors dans une négociation permanente qui rompt la fluidité de l’exposé du professeur et marginalise l’enfant. A partir de ce moment, sa souffrance grandit.

5/ Un don néfaste ?

Cet enfant talentueux est maintenant en échec scolaire…

Surdoué ou pas, dans la vie il y a des cactus !

Quel gâchis ! un tel potentiel ne doit pas être brisé. Malheureusement, à force de ne pas être challengés à l’école, les enfants surdoués peuvent se retrouver avec des mauvaises notes ou être confrontés à l’échec pendant leurs études. C’est une situation qu’ils vivent généralement très mal (hypersensibilité) et qui peut les conduire à la dépression ou aux pensées suicidaires. Un autre facteur délicat est leur difficulté à nouer des relations amicales avec des jeunes de leur classe d’âge.

 

Beaucoup de parents d’enfants précoces se démènent pour trouver des solutions. Ils lisent, consultent, discutent et se rendent compte aussi qu’il n’y a pas de solution miracle. Pourtant, il existe des pistes pour leur venir en aide.

6/ Renouer avec la vie

Arielle Adda explique par exemple que bien souvent ces enfants se décrivent comme “anormaux”. Ils se stigmatisent donc eux-mêmes. Elle conseille aux parents d’organiser des rencontres avec d’autres enfants comme eux. Cela peut s’organiser via des associations ou en trouvant dans l’entourage des enfants précoces d’âge équivalent. Nous sommes des êtres sociaux et c’est un pilier pour notre développement psychologique et affectif.

Les enfants précoces ont encore plus besoin que les autres d’un environnement familial stable. Cela les aide à faire face à leurs émotions qui les submergent souvent. Aujourd’hui beaucoup de familles sont monoparentales. Il est donc d’autant plus important que les grand-parents, un oncle, une tante ou toute personne proche puissent être des référents pour l’enfant. Avoir un enfant surdoué est souvent un challenge et il ne faut pas hésiter à s’entourer.

7/ Surmonter l’échec

Beaucoup d’enfants précoces survolent leur scolarité avant de perdre pied plus ou moins rapidement. Au fil du temps, sans motivation, le cerveau devient paresseux. Comme l’enfant précoce n’a souvent pas besoin de travailler pour apprendre pendant les premières années, la léthargie s’installe…

Le problème, c’est que le jour où il faudrait enfin le solliciter pour faire face à un examen ou de nouvelles connaissances, le cerveau est devenu tout mou. Comme il se comporte comme un muscle, il lui faut de l’exercice ! Sinon, il devient tout flasque comme du fromage blanc…

Il faut donc donner le goût de l’effort très tôt à ces enfants. “Donnez-leur des activités qui les stimulent” nous dit Arielle Adda. Exposés, recherches, discussions profondes, jeux d’échecs ou de go, tout est bon pour entrainer leur cerveau.

8/ Accompagner la réussite

Il existe beaucoup de techniques pour aider un enfant précoce à faire face à son particularisme. La pratique des Arts Martiaux comme le judo peut l’aider à mieux maitriser ses émotions. De plus, ces sports demandent un effort constant afin de progresser. Les cérémonies de remise des ceintures sont également autant de moments intenses qui produisent des effets à long terme sur la psychologie de l’enfant (estime de soi, récompense de l’effort…).

Bruce Lee, un enfant surdoué

Une autre chose importante à faire avec un enfant précoce est de l’accompagner dans ses apprentissages scolaires en lui donnant des méthodes. C’est vrai qu’il est tentant de laisser en autonomie un enfant qui semble réussir très facilement à l’école. Pourtant, vous ne pourrez pas détecter les prémices du décrochage. En le suivant et en lui donnant des méthodes de mémorisation claires (répétition, écriture…), vous prévenez ainsi l’échec scolaire et la marginalisation.

9/ Un ultime et précieux conseil !

Si vous suivez ce blog régulièrement, vous connaissez mon attachement au développement personnel lié à nos talents naturels. Il s’agit là de notre plus précieux potentiel ! En les découvrant puis en les travaillant, nous les transformons en Forces.

Faites ce chemin avec votre enfant précoce. Aidez-le à découvrir ses Talents, ses qualités innées. Grâce à des tests comme le CliftonStrengths de Gallup (disponible en français, payant, à partir de 14 ans) ou comme le StrengthsExplorer (en anglais, payant, de 10 à 14 ans), vous pouvez rapidement connaitre le profil de talents de votre enfant.

Pour moi, les 3 ingrédients du succès de votre enfant sont un milieu affectif stable, une parfaite connaissance de soi allié à sa précocité intellectuelle…

Je vous le promets, c’est un parcours intellectuel ultra-stimulant ! Vous allez partagez ensemble un vocabulaire positif et précis pour envisager l’avenir plus sereinement. Cette connaissance de soi alliée à une précocité intellectuelle et un milieu familial rassurant est le plus sûr chemin vers la réussite ! L’aider à se connaitre lui-même est l’action la plus précieuse à mon sens que vous puissiez lui offrir.

Que les Forces soient avec Vous …

Et vos enfants précoces !

Guillaume Le Penher

 

Pour aller plus loin :

Le livre d’Arielle Adda ” Psychologie des enfants très doués” qui rassemble ses chroniques https://amzn.to/2XGNZle

Comme le sujet ne touche pas que les enfants, Arielle Adda a aussi publié pour les adultes :

“Adultes sensibles et doués : trouver sa place au travail et s’épanouir”

https://amzn.to/2XCr8Hq

Monique de Kermadec a également publié sur “L’adulte surdoué” :

https://amzn.to/2XGrsVN

L’association Française des Enfants Précoces : http://www.afep-asso.fr/index.php

L’association nationale pour les enfants intellectuellement précoces : http://www.anpeip.org/

A lire aussi sur ce blog : “La parentalité basée sur les forces”

 

La parentalité basée sur les Forces

Strengths Based Parenting,

la parentalité basée sur les Forces

Strengths based Parenting : Developing your children’s innate Talents

De Mary RECKMEYER (with Jennifer Robison)

Gallup Press, 2016

Le livre contient 2 codes pour accéder au StrengthsFinder (adultes et jeunes de plus de 15 ans) et StrengthsExplorer (enfant de 10 à 14 ans). Ces test sont accessibles en ligne. Malheureusement, le test pour les enfants (StrengthsExplorer) n’est pas encore disponible en français.

Mary Reckmeyer

Qui est plus légitime que Mary Reckmeyer pour parler de la parentalité basée sur les forces ? En effet, Mary est la fille de Donald Clifton, le fondateur du StrengthsFinder ! Il a mis en pratique au sein de sa famille ses découvertes autour de la psychologie positive. Mary a donc vécu de l’intérieur les bienfaits des méthodes de son père et du développement des Forces. A l’âge adulte elle s’est naturellement penchée à son tour dans la recherche et la transmission de méthodes éducatives positives.

Mary Reckmeyer est Docteur en psychologie, Directrice exécutive du centre de recherche et développement sur l’enfance chez Gallup à Omaha, Nebraska. Elle a déjà aidé des centaines de jeunes à construire leur vie en se basant sur leurs forces. Le centre qu’elle a développé sert de modèle pour de nombreuses écoles américaines et de lieu de formation pour les professeurs. Elle a également interrogé plus de 2000 enfants, adolescents, parents et professeurs pour ses études. Mary Reckmeyer est la co-créatrice du test StrengthsExplorer pour identifier les talents des enfants.

Tous uniques !

Présenté de cette manière, la vie de Mary parait simple et idyllique. Élevée avec respect et positivité dans une famille qui place les talents naturels au centre du débat. Plus tard, à la naissance de son premier enfant, elle déchante complètement ! Sa calme assurance la quitte soudainement face au raz de marée permanent créé par son bébé… Il lui faudra attendre l’arrivée de son second enfant pour commencer à entrevoir que tout n’est pas de sa faute : chaque enfant a sa propre personnalité ! Quelle découverte bouleversante et déculpabilisante ! Pour autant, cela ne veut pas dire que tout est prédéterminé. Elle apprendra auprès de ses 4 enfants que nous avons tous des manières particulières de ressentir, d’agir et de se comporter. Mary parle à ce sujet de “pré-câblage”.

Je suis comme ça !

Heureusement le pré-câblage ne détermine pas tout…

Le “pré-câblage” du cerveau n’est pas pour autant un déterminisme rigide. Il n’y a aucune fatalité bien au contraire. Toutes les études personnelles ou relatées dans ce livre Strengths Based Parenting mettent en lumière une dualité entre la personnalité intrinsèque de l’enfant et l’environnement social, le niveau de cognition et le type de pédagogie. C’est un tout indissociable !

Super ! Mais comment fait-on pour transformer ces belles paroles en actes ? Ceux d’entre vous qui sont parents savent que le quotidien de la famille, c’est une autre paire de manche. Encore plus pour les nombreuses familles monoparentales où toute la charge économique et éducative repose sur une seule paire d’épaules…

Voir le meilleur en eux

C’est tout le paradigme de ce livre. Mary Reckmeyer nous accompagne pour devenir ceux qui verront chez nos enfants ou ceux des autres le meilleur en eux. Le but de l’éducation n’est pas de formater des adultes tous identiques mais plutôt de forger des personnalités en accord avec elles-mêmes. De mettre en avant la diversité des talents, des convictions, des engagements, des passions… Voilà la richesse de l’humanité depuis toujours ! Alors pour parvenir à ce résultat, il faut se baser sur nos propres forces et développer celles de nos enfants.

Par l’écoute et l’observation, on peut distinguer assez tôt les motifs comportementaux de nos enfants. Facilité à tisser des relations au parc, créativité dans les jeux, attrait pour telle ou telle activité, personnalité calme ou affairée en permanence… Tout cela nous renseigne très tôt sur leurs penchants naturels. C’est dans ce vivier d’aptitudes que ces futurs adultes trouveront les ressources les plus utiles et efficaces pour se développer !

Strengths Based parenting

Ce livre est avant tout un manuel d’idées et de connaissances que nous devons adapter à chaque cas particulier, c’est-à-dire à chaque parent et enfant. En 7 courts chapitres (90 pages au total) Mary Reckmeyer brosse le tableau inspirant du développement des forces : les nôtres puis celles de nos enfants. Elle ne donne pas de directives, elle nous incite plutôt à trouver une voie personnelle. En effet, pour préparer les enfants au succès il faut pouvoir se reposer sur nos propres forces puis identifier celles de nos enfants (grâce au test StrengthsExplorer). Elle explique ensuite inefficacité du modèle d’éducation basé sur les faiblesses, le modèle dominant depuis longtemps. Étant elle-même mère de 4 enfants, elle se garde bien de donner des leçons aux parents ou aux éducateurs (“There’s no right way to parenting !”).

Un autre chapitre intéressant est consacré aux écoles. Comment intégrer le modèle de développement basé sur les forces dans ces institutions ? Quel impact cela peut avoir sur les relations adultes / enfants ?

Exploiter notre potentiel

La majeure partie du livre Strengths Based Parenting est consacrée aux résultats des tests adulte et enfant. Ces connaissances et éclairages sont précieux pour percevoir l’impact de chaque thème identifié par les tests. Tout l’enseignement de Mary Reckmeyer dans ce livre repose sur la connaissance, la revendication et l’utilisation de nos talents naturels et de ceux de nos enfants. C’est pour elle la clé du succès.

Tout au long des chapitres introductifs, elle nous raconte des histoires touchantes, inspirantes et pertinentes qui m’ont confirmé la puissance et la simplicité des outils développés par Gallup. J’y pense chaque jour et c’est un levier incroyable pour se développer. Ce qui est encore plus fort, c’est qu’en intégrant cette philosophie dans notre vie familiale, nous voyons chaque jour grandir les bénéfices de cette approche : relation, confiance, perspectives, réduction du stress…

Merci Mary Reckmeyer !

Que les Forces soient avec Vous (et vos enfants !)…

Guillaume Le Penher

PS : Si vous avez besoin d’aide pour atteindre le site français du test Gallup StrenghtsFinder, suivez ce lien vers mon tuto.

PPS : Les liens vers Amazon contenus dans cet article sont des liens commerciaux. Si vous passez par ces liens pour acheter le livre, vous ne paierez pas plus cher mais une petite commission me sera reversée pour m’aider à entretenir ce blog. Merci !

StrenghtsExplorer : les talents des enfants

Les Talents des enfants

Amis des Forces, bonjour !

Aujourd’hui, je vais vous parler des enfants… Il est beaucoup question des adultes depuis la fondation de ce blog. Alors, savez-vous qu’il existe un test spécifique pour les enfants ? Ce “petit frère” du StrengthsFinder s’appelle le Clifton Youth Strengths Explorer. Il est dédié aux enfants de 10 à 14 ans. Pour moins de 10$, cette évaluation permet de découvrir leurs thèmes dominants. Gallup en a identifié 10 qui sont autant de forces potentielles. Par rapport au StrengthsFinder, les définitions des thèmes sont plus larges car le cerveau n’a pas encore fini d’évoluer. Il s’agit aussi d’éviter d’apposer des étiquettes qui pourraient impacter négativement le développement des enfants.

Depuis plusieurs années, de nombreuses études ont démontré que les programmes éducatifs basés sur les faiblesses étaient au mieux inefficaces et au pire néfastes… Il est donc urgent d’entamer dès à présent la “Révolution des Forces” en commençant par la génération future !

La seule limite actuelle à la diffusion de cet outil en francophonie est que le StrengthsExplorer n’est disponible qu’en anglais. Pour l’instant, il faut donc traduire les questions aux enfants qui ne parlent pas l’anglais. C’est possible car le questionnaire n’est pas chronométré. Je suis conscient que c’est un frein énorme ! Depuis le début de mon processus de certification en tant que coach par Gallup, je discute avec eux pour que l’on puisse éditer une traduction en français de ce test. Ce processus va prendre un peu de temps car les questions traduites doivent être validées par un panel de psychologues. Toutefois, j’ai bon espoir de voir cette version française sortir d’ici quelques temps. Je vous préviendrais bien sûr dès sa sortie !

Pourquoi un test pour les enfants ?

Cette question est primordiale ! Quelle est l’utilité d’un tel outil ? En effet, cela ne va pas (encore) de soi dans notre société. Particulièrement en France. La situation est plus ouverte en Belgique ou au Québec. Le comportement dominant en France est le scepticisme voire le cynisme. J’en sais quelque chose car j’ai lu avec passion pendant des années un journal qui entretenait chez moi ses sentiments : Le Canard Enchainé !

Bref, vous le savez tous, notre société est lancée depuis plusieurs décennies dans un rythme de changements exponentiel. Nous le voyons tous dans nos vies personnelles et professionnelles. Nous devons acquérir de nouvelles compétences rapidement, adapter nos comportements en permanence. En tant qu’adultes il nous est déjà difficile parfois d’encaisser toutes ces modifications. D’autant plus que nous devons le faire avec un cerveau adapté, lui, au Néolithique !

Alors, pensez-vous sérieusement que nos enfants soient en capacité de comprendre tous ces bouleversements incessants ? Qu’ils peuvent analyser la course folle du monde quand nous nous interrogeons encore sur l’impact des écrans sur leur cerveau ?

Notre responsabilité aujourd’hui, en tant que parents ou grand-parents, est d’aider nos jeunes à se comprendre eux-même ! Le challenge est immense. Et simple. Il ne suffit plus de leur assurer des repas, des vêtements, un toit et de les envoyer à l’école. Notre tâche, notre devoir va bien au-delà. Il faut leur donner les moyens de s’inscrire eux-mêmes dans cette course folle, de se faire une place dans le monde actuel.

C’est pourquoi j’ai fait passer le test StrengthsExplorer à ma fille de 10 ans !

Quels résultats apporte le StrengthsExplorer ?

Dans le cas de ma fille, le test a mis en valeur 3 qualités principales :

  • Présence : Aimer être sur le devant de la scène, se donner en spectacle, être remarqué, captiver l’attention… Ce thème est synonyme d’influence sur un groupe. A l’âge adulte, c’est une qualité précieuse dans les carrières de professeurs, avocats, présentateurs, acteurs/comédiens, politiciens ou chef d’entreprise…
  • Caring : Personne au Grand Cœur, toujours prête à encourager, aider et inclure les autres. Animée par la volonté d’améliorer le monde.
  • Organizer : Planifier, organiser, penser aux grandes lignes comme aux détails aident à garder le contrôle sur les événements, sur la vie. La ponctualité et le respect des règles sont aussi des éléments très importants.

Il faut mettre les résultats en perspective avec les observations que nous faisons au quotidien. Nous pouvons alors mesurer la pertinence du test. Les définitions des thèmes mettent en valeur les manières naturelles de se comporter, d’agir et de penser de nos enfants.

Comme pour les adultes, le résultat du test StrengthsExplorer n’est que le début d’un processus dynamique. Il faut ensuite encourager son enfant à utiliser le plus souvent possible ses talents dans toutes les activités dans lesquelles il est engagé. Par exemple, pour Clémence, sa tendance naturelle à la discipline (Organizer) est utile dans sa pratique du violon. Pourtant, de temps en temps, elle peine à s’accrocher au rythme de l’école de musique. Les répétitions quotidiennes lui pèsent. Dans ces moment-là, nous l’encourageons en lui rappelant l’échéance du prochain spectacle. Son côté Presence se met alors à l’action : elle adore plus que tout ses instants sur scène. Voilà comment les talents se meuvent au quotidien !

Conclusion

Le test StrengthsExplorer se différencie de beaucoup d’autres car il se focalise sur les aptitudes particulières de votre enfant. Il permet de développer une connaissance approfondie et un vocabulaire positif pour dialoguer avec lui. Cette construction est fondamentale pour l’encourager à améliorer constamment ses capacités naturelles. De cette manière, vous lui donnez de la confiance et de l’estime. Dès lors, il apprend mieux, il gère mieux ses relations sociales et ses émotions. 

Maintenant que vous avez pris connaissance de l’impact d’un tel test, il faut passer à l’action ! Même si vous ne souhaitez pas faire le test StrengthsFinder (pour adulte et enfant au-delà de 15 ans), faites au moins le test Clifton Youth StrengthsExplorer avec votre enfant !

Que les Forces soient avec Vous (et vos enfants !)

Guillaume Le Penher

Lien vers la page Gallup du test Cliftons StrengthsExplorer : https://www.gallupstrengthscenter.com/home/en-us/strengthsexplorer