Pourquoi j’ai joué aux Lego à Londres ?…

Gallup alumni workshop
50 coachs à Londres…

Vous ne devinerez jamais ce qui m’est arrivé la semaine dernière ! J’ai assisté à une réunion de supervision des coachs de Gallup à Londres… Mais ce n’est pas cela qui est très original. Même si nous étions près de 50 coachs issus de toute l’Europe et même d’Afrique à nous rassembler.

Les bureaux de Gallup, la société qui diffuse et gère le test des “Forces” CliftonStrengths, sont situés au 18ème étage du “Shard” (le fragment) l’un des derniers buildings High-Tech de Londres. Les larges baies vitrées qui dominent la Tamise nous offrent également une vue plongeante sur le Tower Bridge… Impressionnant !

Comme un canard sur la Tamise…

Cette journée d’échanges et d’exercices vise à approfondir les compétences des coachs certifiés par Gallup. C’est l’occasion de faire un point sur nos pratiques. A l’aide d’ateliers en groupe ou d’activités en commun nous explorons en profondeur différents types de coaching à travers des études de cas .

Alison et Darren, nos superviseurs, nous ont totalement surpris en nous demandant de saisir le petit sachet en plastique préparé sur chacune de nos tables ! A l’intérieur, 6 pièces en Légo : 4 briques jaunes de différentes tailles et 2 pièces rouges et plates… Darren nous a alors expliqué ce qu’il attendait de nous : assembler les Lego pour faire un canard en quelques instants !

Go Duck Gallup
6 pièces et d’infinies possibilités !

Ensuite, après avoir donné forme (faut avoir l’esprit large dans ces moment-là…) à un canard, aller à la rencontre du plus de personnes possibles dans la salle. A chaque interaction,  nous devions présenter notre canard et expliquer ce qu’il représentait pour nous ! En anglais bien sûr.

Speed-Dating Duck !

Il était étonnant de voir les forces s’exprimer si concrètement par ce simple exercice décalé ! Les Maximizer faisaient évoluer la forme de leur canard après chaque interaction, en quête du meilleur résultat possible. Les Woo voulaient découvrir le plus de canards possible alors que les Relator tentaient de retenir leur interlocuteur fugace pour approfondir la relation…

Il y a aussi ceux qui parlent pour réfléchir et ceux qui pèsent chacun de leurs mots… Ce genre d’exercice nous pousse hors de notre zone de confort et évite les formations de “cliques” dans le groupe. Il offre un biais, une raison pour entamer la discussion en la facilitant. Pendant près d’une demie heure, la salle bruissait de toutes nos conversations mêlées. Je n’avais jamais autant entendu parler de canard depuis les restaurants pékinois qui le servent “laqué” !

Seulement 6 petites pièces en plastique et pourtant tellement de combinaisons !  A chaque changement de partenaire, nous étions tous avides de découvrir un nouveau canard. Les explications apportées mettaient en lumière l’univers mental de son créateur, ses préoccupations. On découvrait alors l’incroyable foisonnement de l’imaginaire ! Chacun expliquait également comment il avait utilisé ses propres “forces” pour obtenir ce résultat. Nous nous trouvions alors au milieu de 50 canards en Lego : tous différents et tous complémentaires ! Exactement comme dans notre pratique du coaching…

100 heures de coaching

Dans la vie, on peut répéter 100 fois la même action ou modifier 100 fois notre action. Un coach peut déployer 100 fois le même protocole de coaching d’une heure… Ou bien améliorer, adapter 100 fois cette heure de coaching. Lequel choisiriez-vous ?

Un coach peut avoir 100 heures de coaching à son actif. Un autre peut en avoir 500. Lequel est le plus expérimenté ?

Voici le type de questions auxquelles nous avons réfléchi pendant cette journée. Le nombre d’heure seul est-il un gage de qualité ? Vous devinez la réponse : cela dépend de l’état d’esprit de ce coach. Est-il isolé ou relié à d’autres professionnels auprès desquels il peut à l’occasion obtenir des conseils ?

Pour répondre pleinement à ces questions, il faut un état d’esprit particulier. Les anglo-saxons l’appellent le “Growth Mindset” c’est-à-dire une “Mentalité de Croissance”. Par opposition au “Fixed Mindset”, la “Mentalité de Croissance” se nourrit des retours critiques, des conseils, des parcours des autres… Avoir une “Mentalité de Croissance”, c’est être à l’affût de tout ce qui nous rend plus fort, plus mature, plus complexe. Je vous en parle dans cet article car ce sujet mérite une explication étayée.

Superviser les coachs

Voilà ce qui nous réunissait à Londres ce jour-là : comprendre l’importance de la supervision des coachs. Comment cette supervision par un pair apporte de la valeur à notre pratique, la renforce. Que ce soit au début de l’activité du coach ou après des années de pratique, la supervision est une prise de recul.

On peut faire une étude de cas pendant la séance et chercher des pistes auprès du superviseur. On peut apporter notre propre cas concret. Il est aussi intéressant de venir sans idée précise et voir au fil de la discussion ce qui peut émerger…

La certification d’un coach à une méthode n’est pas un aboutissement, c’est une étape ! Chaque coach doit continuer sans cesse d’améliorer sa pratique et d’élargir ses connaissances. Il le doit à ses clients. Chez Gallup, la certification dure 2 ans. A l’issue de cette période le coach doit passer un nouvel examen à ses frais. Cela permet d’assurer aux clients un niveau de compétence régulièrement mis à jour.

Voir Londres et… Revenir !

Cette journée à été intense et fructueuse ! Je suis revenu plein d’énergie et de nouveaux contacts avec d’autres coachs européens comme ceux de Melioka. Développer une activité de coaching en France peut parfois sembler un vrai challenge. Après des moments d’échanges comme celui-ci, tout semble possible !

Que les Forces soient avec Vous !

Guillaume Le Penher