Histoires de Forces : RASSEMBLER

L’étonnant Fort Rouge de Delhi, Capitale de l’Inde

Amis des Forces Bonjour !

Je vous emmène aujourd’hui à Delhi, capitale de l’Inde.  Plus exactement au surprenant Fort Rouge. La construction de cet énorme ensemble de bâtiments s’étale de 1636 à 1648. Il est classé au patrimoine mondial de l’Humanité depuis 2007. C’est un lieu emblématique du deuxième pays le plus peuplé au monde. Chaque année au 15 août, le Premier ministre indien y prononce un discours très suivi.

les murs du Fort Rouge

Mais, ce n’est pas de “vieilles pierres”, mêmes respectables, dont je veux vous parler aujourd’hui ! Non. C’est plutôt d’un autre emblème de l’Inde : Mère Térésa. Cette figure tutélaire inspire toujours un immense respect.

Mère Térésa, une figure tutélaire de l’Inde

Mère Térésa, canonisée en 2016 par le pape François, est d’origine Albanaise avant d’être naturalisée indienne.  Elle est née à Skopje en 1910. Sa première date clé est le 10 septembre 1946. Lors d’un voyage en train au cœur de l’Inde, elle vit une expérience qui la marque pour le restant de ses jours. En effet, elle entend la “Voix de Dieu” qui lui dicte sa mission de vie : sortir du couvent afin d’aider les plus pauvres. Elle n’a encore aucune idée de la manière dont elle pourrait s’y prendre…

Quelque temps plus tard, elle assiste un mourant dans une rue de Calcutta. Elle l’emmène à l’hôpital qui refuse de le prendre en charge ! Choquée par la situation, elle fonde alors son premier lieu d’accueil. Le mouroir de Khaligat devient vite une institution de la ville. Tout le monde ne voit pas cela d’un très bon œil. Des opposants prennent pour cible le mouroir. Des Indiens fanatisés accusent Mère Térésa de prosélytisme. Le mouroir est situé à un endroit sensible de Calcutta, près du temple très fréquenté de la déesse Kali. Des émeutes éclatent et Mère Térésa est sauvée in extremis de la vindicte populaire par la police.

icône indienne

Une conviction à toute épreuve !

Cet épisode n’entame en rien sa conviction. Elle accueille même quelque temps plus tard un des opposants, atteint de tuberculose, qui avaient assaillis le mouroir de Khaligat. Peu à peu l’opinion publique change, conduisant à l’apaisement puis à la fraternité. Elle suit humblement son chemin, vivant pauvrement parmi les plus pauvres. Elle dira plus tard que cela lui permettait de “comprendre” ceux qu’elle recueille.

En 1965, le pape Paul VI lui rend visite. Pour l’aider, il lui offre sa Limousine. Elle n’hésite pas un seul instant et met aux enchères la voiture pour financer un nouveau centre pour les lépreux. A partir de 1979, après avoir reçu le prix Nobel de la Paix, elle est l’objet d’une énorme médiatisation… Jusqu’à sa canonisation que j’évoquais plus tôt dans cet article. Mère Térésa s’éteint le 5 septembre 1997 à l’âge de 87 ans.

Une femme douée pour rassembler…

Comme toujours, je me demande quelle Force pouvons-nous arbitrairement mettre en avant chez cette femme extraordinaire ? Avec Mère Térésa le choix d’une seule force est extrêmement difficile ! Pourtant, je pense que son talent pour l’Inclusion sociale et le Rassemblement (Includer en anglais) mérite une attention particulière.

Ceux d’entre vous qui sont exceptionnellement doués pour rassembler mettent tout en œuvre pour que chacun puisse se sentir légitime au sein d’un groupe. Vous dites “Nous” au lieu de “Je “. Vous savez tisser des liens entre les gens. Pour vous, nous devons tous avoir le soutien de la communauté et sentir sa chaleur. Vous ne supportez pas la vue d’une personne isolée. Vous acceptez instinctivement les autres sans porter de jugements sur leur sexe, leur race ou leurs convictions personnelles.

Comme Mère Térésa, vous fuyez les discriminations. Intérieurement, vous avez la conviction que nous sommes tous fondamentalement les mêmes. A vos yeux, tous les hommes et les femmes sont d’importance égale. Nul ne mérite d’être exclu.

vieille façade indienne à Delhi

Un talent précieux !

Ce talent est précieux dans notre société qui tend à valoriser actuellement l’individu face au groupe, à la communauté. Je pense que Mère Térésa a porté ce Talent à son paroxysme et le monde entier l’admire encore aujourd’hui pour cela.

Vous qui savez si bien nous rassembler, soyez extrêmement fiers de votre Talent ! Pratiquez-le, polissez-le et vos bienfaits s’amplifieront ! Bravo !

Que les Forces soient avec vous !

Guillaume Le Penher

 

Découvrez d’autres Histoires de Forces sur cette page.

Histoires de Forces : L’ORGANISATEUR

Dans les jardins d’Hangzhou

Amis des Forces, Bonjour !

Je suis aujourd’hui à Hangzhou, berceau du thé (le fameux LongJing ou “Puits du Dragon”) et de la soie. Marco Polo parlait de cette cité et de son lac comme de “la plus belle ville sur terre”. C’est aujourd’hui une métropole gigantesque de plus de 9 millions d’habitants. Elle est réputée pour ses entreprises technologiques.

C’est donc une belle occasion de vous parler du plus célèbre citoyen d’Hangzhou : Jack Ma. De son vrai nom, Ma Yun, son histoire personnelle est une véritable success-story à la chinoise !

Jack Ma est donc né ici, à Hangzhou, en 1964 dans une famille pauvre. Conscient que les études lui permettraient d’accéder à une vie meilleure, il a dû s’y reprendre 3 fois avant d’être accepté à l’université… Son diplôme d’anglais en poche, il a postulé à de nombreux emplois et a reçu autant de refus. Même les cuisines de KFC ne voulaient pas de lui ! Il a finalement enseigné l’anglais pendant quelques années pour 12$ par mois. Ses élèves l’appréciaient beaucoup.

Un amateur de bière…

Au début des années 90, il devient également traducteur. La Chine est alors en plein essor, ses exportations explosent littéralement. Il accompagne une délégation d’hommes d’affaires chinois aux États-Unis. Il y découvre internet. La légende dit que son premier mot-clé tapé sur un moteur de recherche est “Bière” ! Il constate qu’aucune marque chinoise n’est visible en ligne. Il voit immédiatement le potentiel de ce nouvel outil pour développer les PME chinoises à l’export.

De retour en Chine, il créé une première entreprise : ChinaPage. C’est un échec. Il dira plus tard que ce premier échec était dû à 2 facteurs principaux : le manque de liquidité et la lourdeur administrative chinoise (l’économie était encore très planifiée et encadrée à cette époque). Il lance ensuite Alibaba en 1999. Grâce à une belle levée de fond, il développe la première plateforme B to B chinoise. Un des premiers actionnaires est Yahoo !. Un des fondateurs du géant américain est le premier à partager la vision d’avenir de Jack Ma.

En 2003, C’est la création de TaoBao, site d’enchères et de vente en ligne. L’entreprise profite rapidement du retrait d’Ebay du marché chinois pour s’imposer comme le leader du commerce électronique. Cette entreprise devient vite très profitable ! 10 ans plus tard, TaoBao contrôle déjà 80% des ventes en ligne dans le pays !

Aujourd’hui Jack Ma est multimilliardaire. Le Groupe Alibaba réalise près de 500 milliards de $ de chiffre d’affaire et compte plus de 550 millions d’utilisateurs uniques chaque mois.

Alors, vous connaissez ma question : sur quelle force Jack Ma s’est-il appuyé pour atteindre un tel succès ?

L’organisateur

Je pense qu’il s’agit du Talent d’ORGANISATEUR (arranger en anglais) !

Ceux d’entre vous qui possèdent le talent d’organisateur sont à la fois chefs d’orchestre et flexibles. Votre but est de trouver en permanence la meilleure voie possible pour faire les choses. Vous êtes à l’aise dans les situations mouvementées ou confuses. Dans ces moments-là, vous sentez naturellement les options les plus productives. Vous trouvez des chemins vierges qui s’avèrent être des meilleurs voies. Là où d’autres seraient effrayés par l’inattendu, vous révélez votre force !

Bravo à vous, soyez fiers et je vous souhaite d’avoir autant de succès que Jack Ma !

C’était Guillaume du Blog “Des Forces pour la Vie” en reportage à Hangzhou, en Chine…

Que les Forces soient avec vous !

Guillaume Le Penher